« All in one »

La singularité du Diverty Dance Club : une seule cotisation d'adhésion → les avantages de trois clubs !

Présent dans les trois entités de Ath, Dour et Mons, le Diverty Dance Club offre à chacun de ses membres l’accès aux activités organisées dans les trois salles, pour une seule cotisation annuelle.

A la différence de tous les autres clubs – où chacune des activités est payante – le Diverty permet de danser plusieurs soirs par semaine pour un forfait annuel unique, donnant l’accès au programme « toutes danses » dans les trois entités, ainsi qu’aux stages supplémentaires : tout est compris !

Ce n’est évidemment pas indispensable, mais de nombreux danseurs du club saisissent cette opportunité de pouvoir suivre le même cours une deuxième ou une troisième fois : s’ils en retirent un profit personnel par une meilleure assimilation de l’enseignement reçu, ils apprécient également la chaleur des retrouvailles régulières entre amis.

 

En savoir plus

Né à Dour au début des années ’90, le Diverty Dance Club a rapidement ouvert des antennes à Mons et Ath, dans le but de donner à une plus vaste communauté de danseurs la possibilité de partager leur passion dans les trois lieux investis.

Constitué en asbl, le DDC est détaché de toute recherche du profit, mais vise à procurer à ses membres le meilleur service au moindre coût, associé au plaisir de se faire des amis et de les retrouver régulièrement dans une « ambiance-club ».

Nos salles de grandes dimensions accueillent facilement de 10 à 30 couples pour les cours, davantage pour les entraînements : soirées mornes avec pistes de danse vides, on ne connaît pas!

Administration simplifiée, gestion centralisée, actions publicitaires communes pour les trois lieux … réduisent les frais, et ramènent la cotisation individuelle à un niveau imbattable, eu égard aux avantages qui lui sont associés !

Ce type d’organisation, totalement inédit, se révèle particulièrement attractif pour les personnes qui peuvent consacrer plus d’une soirée par semaine à la danse. Bien évidemment, ceux qui n’ont qu’une seule soirée hebdomadaire disponible pour la danse, trouvent aussi leur bonheur au DDC, sachant qu’ils peuvent occasionnellement récupérer un cours perdu en se rendant dans une salle où il n’a pas encore été dispensé.